Exprime avocat

Avocat droit des sociétés, contentieux

Une relation privilégiée avec votre avocat 

Litiges entre associés

Conseils sur la mésentente entre associés, problème de fonctionnement, de gérance, de cession …, 

Responsabilité des dirigeants

Responsabilité en cas de faute de gestion, action des associés ou des tiers insolvabilité..

Création et gestion de sociétés

Création de sociétés, opération de fonctionnement, statuts, pacte actionnaire…

Découvrez le Blog et l’actualité juridique en droit des sociétés

Gérant de SARL : Règles essentielles

Gérant de SARL : Règles essentielles

Le gérant de la SARL est obligatoirement une personne physique. Il peut être associé ou pas. Son rôle est important puisqu'il gère la société et qu'il devra établir les comptes sociaux annuels de la société. Il est le représentant à de la société à l'égard des tiers...

Responsabilité des associés d’une SAS

Responsabilité des associés d’une SAS

Par principe, les associés de la SAS ne peuvent pas être tenus responsables des faits commis par la société. La société a une personnalité morale qui lui procure une autonomie et la rend responsable à l’égard des tiers. Les associés de la SAS semblent donc protégés et...

Contentieux entre associés

Le cabinet vous assiste en cas de conflit entre associés portant sur le fonctionnement de la société, les litiges liés à une cession d’entreprise ou sur l’interprétation d’un pacte d’actionnaire.  

– Litiges entre associés sur le fonctionnement de la société, sur la distribution des dividendes, et les mandats sociaux.

– Défense et conseil en cas de litige sur la cession ou transmission de parts sociales et d’action de société. 

– Défense des intérêts des associés en société à risque illimité de personne (SNC, SCI, SCS) 

En savoir plus 

Responsabilité des dirigeants

Le dirigeant d’une entreprise répond de ses actes, il est tenu de faire respecter l’ensemble des règles régissant le droit des sociétés et ne doit pas commettre de faute dans sa gestion. A défaut, les associés ou la société auront la possibilité de rechercher sa responsabilité civile ou pénale.

– Défense du dirigeant ou de la collectivité des associés en cas de faute du dirigeant (faute contractuelle, réparation préjudice subie par la société..).

– Défense pénale du dirigeant ou défense de la partie civile, en cas d’abus de biens sociaux, escroquerie, recel, faux, entente illicite.

– Responsabilité du dirigeant en comblement du passif, délit de banqueroute.

En savoir plus  

Entreprises en difficulté

Les entreprises peuvent connaître des situations de difficultés financières et sont tenues d’agir avant ou pendant la cession de paiement sous peine de condamnation. 

– Accompagnement du dirigeant dans l’ouverture d’une procédure de sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire.

– Défense des intérêts de la société en procédure collectives et recherche de créancier ou responsable.

– Conseil et rédaction d’offre de reprise d’une société en difficulté.

En savoir plus 

la responsabilite des dirigeants

La responsabilité civile du dirigeant est prévue par les articles 225-251 c.com, 223-22 c.com pour les SA et SARL, et également par l’article 1850 du code civil pour les sociétés civiles.  

Par principe, les dirigeants sociaux sont responsables, individuellement ou solidairement, selon le cas, envers la société ou envers les tiers, soit des infractions aux dispositions législatives ou réglementaires applicables à chaque type de société, soit des violations des statuts, soit des fautes commises dans leur gestion.

Les dirigeants ont donc une responsabilité très large à l’égard de la société qu’ils dirigent mais également à l’égard des tiers. Ils ne doivent pas commettre d’infraction aux lois, règlements, et aux statuts, mais aussi ne pas commettre de faute de gestion.

En cas de pluralité de dirigeant c’est celui qui a commis le fait dommageable qui sera poursuivi. Néanmoins si les auteurs ont coopéré aux mêmes faits, le tribunal va déterminer la part contributive de chacun dans la réparation du dommage. Lire la suite 

l'expertise de gestion des sociétés

Le droit d’information des associés minoritaires par l’expertise de gestion

Par principe, les associés ont un droit d’information sur la gestion de la société. Cette prérogative est renforcée pour les associés minoritaires. En effet, la loi permet aux associés minoritaires de désigner un expert de gestion. 

D’autres institutions comme le comité d’entreprise, l’Autorité des marchés financiers (AMF), ou encore le procureur, peuvent également être intéressé, et dans certains cas, solliciter, l’expertise de gestion.

Le droit à l’expertise de gestion pour certaines sociétés commerciales

Le droit à l’expertise de gestion concerne toutes les sociétés de capitaux, c’est-à-dire, la société anonyme (art. 225-231 du code de commerce), les sociétés en commandite par actions (C. com. art. L. 226-1, al 2), la société par actions simplifiées (C. com., art. L.227-1, al.3) ou encore les sociétés mixtes, à savoir la SARL (art. L.223-37). Lire la suite

Entrer en contact

Avoir une estimation gratuite ou prendre rendez-vous

Secret professionnel

Personne ne sera informé de nos échanges et de son contenu.

Sécurité

L’ensemble des transferts de fonds sont placés sur le compte de la CARPA.

Fidélité

L’engagement de loyauté à l’égard de son client est l’un des principe essentiel de la déontologie des avocats. 

Compétence

L’avocat bénéficie d’une expertise en droit et suit une formation annuelle d’actualisation lui permettant d’assurer un service juridique d’excellence.